Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

 f1000018-edited.jpg

Michel SORDI
60 ans, marié, 5 enfants

Rechercher

Articles Récents

4 mars 2013 1 04 /03 /mars /2013 14:04

Le 22 février dernier, sur demande de François FILLON, Jean-François COPE m'a nommé Conseiller Politique de l'UMP. 

C'est avec plaisir que j'ai accueilli cette nouvelle et c'est avec conviction que je m'engage pour faire avancer notre famille politique. 

lettre-cope

Repost 0
Published by Michel SORDI
commenter cet article
25 février 2013 1 25 /02 /février /2013 08:44

BDyGMOVCAAAUkw0.jpg

Samedi, avec mes collègues Eric STRAUMANN et Antoine HERTH, nous avons tenu une conférence de presse à Fessenheim avec Fabienne STICH, maire de Fessenheim et André ONIMUS, président de la Communauté des Commes Essort du Rhin. 

A cette occasion, nous avons fait état de notre rencontre avec M. Rol-Tanguy, délégué interministériel chargé de la fermeture de Fessenheim. Nous avons affirmé notre détermination à lutter contre cette fermeture. 

C'est une abérration de fermer une usine rentable et de supprimer 2 200 emplois en pleine crise économique !

Aux cotés des salariés et des éus locaux nous serons mobilisé pour que l'Alsace ne paie pas, encore une fois, le prix d'un accord électoral entre la gauche et les écologistes. 

Au parlement nous serons mobilisé pour empècher l'adotion d'un article de loi ouvrant la possibilité de la fermeture de Fessenheim par le pouvoir politique. 

Au lien suivant, vous pouvez télécharger le dossier de presse remis aux journalistes :  le dossier de Presse

Retrouvez le reportage de France 3 Alsace : JT Régional du 23/02/13 - 19-20 à 3'20
http://pluzz.francetv.fr/videos/jt_1920_alsace_,77932407.html 

Retrouvez au lien suivant l'article parru dans l'Alsace : L'ALsace du 24/02/13 http://www.lalsace.fr/actualite/2013/02/24/trois-deputes-montent-au-creneau-pour-fessenheim

Retrouvez au lien suivant l'article parru dans les DNA : DNA du 24/02/13
http://www.dna.fr/politique/2013/02/24/une-cible-les-verts

Repost 0
Published by Michel SORDI
commenter cet article
23 février 2013 6 23 /02 /février /2013 10:00

Amendements :

Projet de loi électorale

Michel SORDI a cosigné des amendements sur le projet de loi organique et le projet de loi ordinaire relatifs à l’élection des conseillers municipaux, départementaux et intercommunaux (amendements portant par exemple sur le passage du curseur du scrutin de liste pour les élections municipales de 500 à 100 habitants ou la suppression du principe d’un nombre impair de cantons par département).

Questions :

Situation économique dans le secteur du bâtiment

Michel SORDI a interpellé par écrit Mme Sylvia Pinel, Ministre de l'artisanat et du commerce, sur la situation économique dans le secteur du bâtiment. Il lui a fait part de son inquiétude pour la filière dans laquelle 20 000 emplois sont menacé et lui a demandé quelles mesures le gouvernement compte mettre en œuvre. La Ministre lui a répondu que l'application de la TVA intermédiaire à 10% au lieu de 7% aurait des répercutions uniquement en 2014. Elle a précisé également que le gouvernement réfléchit à une évolution du statut d'auto-entrepreneur et à la lutte contre le travail illégal.

Divers

Rencontre avec M. Rol-Tanguy

Michel SORDI a rencontré M. Rol-Tanguy, délégué interministériel chargé de la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim. Il lui a fait part de sa détermination à utiliser tous les moyens légaux en sa disposition pour s'opposer à la fermeture de la centrale. Il tiendra une conférence de presse samedi 23 février à 11h30 à la Mairie de Fessenheim.

Zones Franches Urbaines

En tant que Président de la Mission d’Information sur les Zones Franches Urbaines (ZFU), Michel SORDI s’est rendu cette semaine à Nîmes et à Marseille pour rencontrer et interroger les acteurs du dispositif ZFU (chefs d’entreprise, élus locaux, associations…) et dresser avec eux un bilan du dispositif dans chaque ville. 

 

Repost 0
Published by Michel SORDI
commenter cet article
22 février 2013 5 22 /02 /février /2013 16:04

Michel SORDI se réjouit de la décision du Conseil Constitutionnel de ne pas remettre en cause le Concordat maintenu en vigueur en Alsace et en Moselle.

 

En considérant que dans les constitutions de 1946 comme de 1958 les constituants n'ont pas « entendu remettre en cause » les spécificités locales applicables dans certaines régions, le Conseil Constitutionnel a conforté le droit local maintenu en vigueur en Alsace et en Moselle. Il a également précisé le caractère conforme à la constitution du concordat Alsacien-Mosellan.

 

Pour Michel SORDI, le Conseil Constitutionnel est resté dans son rôle : celui d'être le garant des équilibres juridiques, politiques et sociaux mis en place par la constitution.

 

Michel SORDI estime que par cette décision, le Conseil Constitutionnel conforte non seulement le droit local des cultes et l’indemnisation des prêtres, pasteurs et rabbins en Alsace Moselle, mais conforte également le droit local dans son ensemble. Le droit local des cultes ne s'oppose pas à la laïcité républicaine. Au contraire, il s'inscrit dans un esprit de dialogue entre les religions et avec l'Etat qui est essentiel au respect de chacun et au bien-vivre ensemble.

 

Même après cette décision rassurante pour le droit local, Michel SORDI reste mobilisé. La spécificité de notre Région est et restera la cible des partisans de l'égalitarisme. Ceux-là même qui, au lieu de chercher à mener tout le territoire vers le mieux-disant, préfèrent par facilité niveler par le bas.

Repost 0
Published by Michel SORDI
commenter cet article
11 février 2013 1 11 /02 /février /2013 17:54

Demain, mardi 12 février 2013, le Conseil Constitutionnel étudiera une Question Prioritaire de Constitutionnalité (QPC) concernant le droit local et plus précisément concernant la rémunération des pasteurs en Alsace Moselle.

Cette QPC a été déposée par une association qui a pour seul objet de s’attaquer au droit local et au régime concordataire maintenu en vigueur en Alsace et en Moselle. Le 15 janvier dernier, j’ai écrit aux représentants des trois cultes reconnus en Alsace pour les assurer de mon total soutien dans cette procédure.

Ce courrier a été l’occasion pour moi de rappeler mon engagement pour le maintien en vigueur du droit local en Alsace-Moselle déjà attaqué sur le régime des corporations obligatoires et dont le régime des Cultes est l’une des principales composantes.

J’ai l’intime conviction que le régime concordataire maintenu en vigueur en Alsace Moselle permet dans notre région un dialogue plus dense et plus efficace entre les cultes. Il ne vient pas en opposition au cadre laïc de notre République. Il en est simplement une autre expression.

Je n’accepterai pas que les institutions parisiennes  continuent, sur le motif d’une idéologie aveugle,  de défaire notre droit local et l’équilibre que celui-ci permet dans notre Région.  

 

Repost 0
Published by Michel SORDI
commenter cet article
3 février 2013 7 03 /02 /février /2013 14:05

Un article paru dans l'Alsace du 3 février 2012 indique que Michel SORDI a été le seul député alsacien à s'abstenir sur le vote du premier article de la loi ouvrant le mariage aux couples de même sexe. Michel SORDI tient à apporter quelques précisions quant à cette situation.

 

Michel SORDI est résolument et fermement opposé à l'ouverture du mariage aux couples de même sexe. Il a déposé 30 amendements sur le projet de loi. 5 (Cinq) des amendements portent sur le premier article du projet de loi. Le premier d'entre eux avait pour objet de le supprimer. Défendu, l'amendement a été rejeté. Le deuxième avait pour objet de préciser que « le mariage est l'union d'un homme et d'une femme ».

 

En déplacement à l'étranger, Michel SORDI a donné délégation de vote pour s'opposer en tous points à ce texte de loi.

 

Michel SORDI a demandé une rectification de vote afin que celui-ci soit comptabilisé dans les votes opposés à l'adoption de l'article 1 du projet de loi ouvrant le mariage aux couples de même sexe.

 

Michel SORDI réaffirme toute sa détermination à lutter contre le projet de loi actuellement en discussion au parlement qui n'a en aucun cas vocation à établir une égalité de droits à l'égard des couples de même sexe. La jurisprudence confirme bien qu'à situation objectivement différente il n'est pas discriminatoire de proposer des solutions légales différentes.

 

Michel SORDI rappelle également qu'il a adhéré à l'Entente Parlementaire pour la Famille ainsi qu'au collectif des Maires pour l'Enfance. Ouvrir le mariage aux couples de même sexe et donc l'adoption et à terme la PMA (Procréation Médicalement Assistée) et la GPA (Gestation Pour Autrui) n'est pas du tout envisageable dans la conception qu'il se fait de la famille, socle de la société française.

 

Mettre en débat ce texte de réforme de société au parlement ne devrait pas être la priorité du gouvernement. Les annonces faites ces derniers jours sur le droit de vote des étrangers illustrent parfaitement la stratégie du gouvernement Ayrault et du Président de la République : l'intoxication médiatique ! Lancer des débats de sociétés inopportuns quand la première inquiétude des français est l'emploi n’est certainement pas la meilleure manière de diriger notre pays.

Repost 0
Published by Michel SORDI - dans Assemblée Nationale
commenter cet article
28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 09:14

 

Questions au gouvernement :

Union Européenne – Aide Alimentaire

M. Michel SORDI a interpellé M. Bernard CAZENEUVE Ministre en charge des affaires européennes sur le devenir de la PEAD (Programme Européen d’Aide aux plus démunis) qui vient en aide, chaque année à plus de 15 millions de citoyens européens. Ce programme a été sauvé par le gouvernement de François Fillon mais est menacé à partir de 2014. Le ministre lui a répondu que malgré les efforts que le président de la République met en œuvre pour sauvegarder et faire évoluer ce dispositif, un nombre important d’Etats de l’Union Européenne y restent opposés et constituent ainsi une minorité de blocage au Conseil Européen.

Taxe Poids-Lourds – Répercussion sur les grossistes-distributeurs

M. Michel SORDI a interpellé le ministre de l’économie et des finances, M. Pierre MOSCOVICI, sur la répercussion sur les grossistes distributeurs de l’entrée en vigueur de la « taxe poids-lourds » d’abord en Alsace le 20 avril 2013 puis dans le reste de la France le 20 juillet 2013. Il souligne que cette profession assure l’approvisionnement quotidien des bars, cafés, restaurants ou petits commerces et que ceux-ci n’ont pas d’autre choix que de transiter par la route. Cette profession assure en outre un rendement optimal en termes d’émission de gaz à effet de serre. Il demande alors au gouvernement de réexaminer les modalités d’application de la taxe à cette profession indispensable à la vitalité économique de nos territoires.

Mission Parlementaire :

Mission ZFU (Zone Franche Urbaine):

Audition commune de M. Jean-Pierre Papin, directeur de l’emploi, du développement économique et de la médiation et Mme Sylvie Durand-Trombetta, directrice générale adjointe par interim de l’agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances (Acsé), ainsi que MM. Thomas Cazenave, directeur général adjoint, direction de la stratégie et des relations extérieures, Claude Gorge, directrice des partenariats de la territorialisation et des relations extérieures et Cédric Crespel, chef du département territorialisation de Pôle emploi.

Divers :

Mariage pour tous :

Michel Sordi a participé mercredi 23 janvier, avec l'Entente Parlementaire pour la Famille, à une marche pour demander à François Hollande de recevoir les parlementaires afin d'évoquer le projet de loi de mariage pour tous auquel il est opposé.

Ainsi, 200 parlementaires se sont rendus à pied à l'Elysée depuis l'Assemblée Nationale.

 

 

Repost 0
Published by Michel SORDI - dans Assemblée Nationale
commenter cet article
23 janvier 2013 3 23 /01 /janvier /2013 14:40

J'ai participé ce matin, avec l'entente parlementaire pour la famille, à une marche pour demander à François Hollande de nous recevoir afin d'évoquer le projet de loi de mariage pour tous auquel je suis opposé. 

Nous étions 200 parlementaires à nous rendre à pied à l'Elysée depuis l'Assemblée Nationale. 

0jnvFn0.jpg

Repost 0
Published by Michel SORDI - dans Assemblée Nationale
commenter cet article
19 janvier 2013 6 19 /01 /janvier /2013 09:38

Questions au gouvernement :

Agriculture – Investissement collectif

M. Michel SORDI a interrogé M. Stéphane LE FOLL, Ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt sur le devenir du dispositif des CUMA qui vise à soutenir les agriculteurs dans les investissements collectifs. Le Ministre a répondu que dans le cadre du budget 2013, le financement du dispositif était maintenu au même niveau qu’en 2012 à 2,6 millions d’euros. Il a invité ensuite les agriculteurs à solliciter les aides européennes et le soutien des collectivités territoriales.

Energies renouvelables – Solaire en milieu urbain

M. Michel SORDI a interrogé Mme Cécile Duflot, Ministre de l'égalité des territoires et du logement sur l’implantation de panneaux solaires en milieu urbain. Il a questionné la Ministre sur les mesures que le gouvernement compte mettre en œuvre pour règlementer la plantation d’arbre en ville quand celle-ci empêche l’efficience énergétique des panneaux solaires. Il souligne néanmoins l’importance de ménager la liberté de plantation en milieu urbain.

Santé – Situation des gynécologues

M. Michel SORDI a interrogé Mme Marisol Touraine, Ministre des affaires sociales et de la santé sur la situation de la profession de gynécologue médicale. Il a interpellé la Ministre sur les mesures à mettre en place pour garantir un renouvellement du nombre de gynécologues médicaux alors même que la situation actuelle ne permet qu’à un quart des femmes en âge de consulter d’être médicalement suivies.

Santé – Salles de shoot

M. Michel SORDI a interrogé Mme Marisol Touraine, Ministre des affaires sociales et de la santé sur l’ouverture de salles de shoot. Il souligne que les pays qui ont autorisé ces établissements ne voient pas la consommation de drogue diminuer. Il souligne que la prévention semble bien plus adaptée que le fait d’offrir un endroit où consommer de la drogue. Il demande à la Ministre quelles mesures de prévention contre la consommation de drogue le gouvernement compte mettre en œuvre.

Divers :

Droit Local – QPC sur le financement des cultes

Michel SORDI a écrit à l’ensemble des représentants régionaux des cultes reconnus par le droit local. Il leur a rappelé son total soutien alors que le régime des cultes Alsacien-Mosellan est menacé par une Question Prioritaire de Constitutionnalité. Il affirme que le droit local s’ancre parfaitement dans le cadre laïc de la République. Il en est simplement une autre expression.

Branche Est de la LGV Rhin Rhône

A l’initiative de Michel SORDI, Jean-Marie BOCKEL a tenu une réunion à Paris avec les parlementaires alsaciens afin de faire le point sur le dossier de la 2èmephase de la Branche Est de la LGV Rhin Rhône. Il est urgent que le gouvernement tienne les engagements pris par l’Etat il y a un an. De plus, c’est le seul projet français qui pourrait prétendre à un cofinancement exceptionnel de la Commission européenne à condition que le gouvernement en formule la demande avant le 28 février 2013.

Repost 0
Published by Michel SORDI - dans Assemblée Nationale
commenter cet article
9 janvier 2013 3 09 /01 /janvier /2013 17:37

Ci-dessous, vous trouverez un extrait du discours que j'ai prononcé le 6 janvier dernier à l'occasion de la cérémonie des voeux de la ville de Cernay. 

 

Je tiens tout d’abord à vous remercier toutes et tous pour la confiance que vous m’avez accordée en me désignant une nouvelle fois pour vous représenter à l’Assemblée Nationale.

Sachez que je mettrai tout en œuvre pour être digne de cette confiance.

Les français ont fait un choix et bien entendu, étant républicain, je le respecte.

Je ne suis malheureusement pas convaincu que les mesures prises actuellement, principalement dans le domaine de la fiscalité, soit de nature à attirer les investisseurs sur notre territoire.

L’Alsace bien sur n’échappe pas à cette crise et il est temps de se regrouper pour être plus forts et mieux se défendre.

Se défendre des attaques en règle contre notre droit local.
En effet, le conseil constitutionnel ne vient-il pas de supprimer l’affiliation obligatoire aux corporations des métiers de l’artisanat, qui pourtant a démontré son originalité en finançant notamment l’apprentissage en Alsace ?
Se défendre pour sauvegarder notre concordat, appliqué en Alsace depuis sa signature entre le Pape Pie 7 et l’Empereur Napoléon Bonaparte, le 15 juillet 1801, et qui fait actuellement l’objet d’une question prioritaire de constitutionnalité, remettant en cause la rémunération des ministres des cultes, qu’ils soient prêtres, pasteurs ou rabbins.

 

Se défendre pour faire annuler la décision de fermeture de la centrale de Fessenheim, décision qui, nous le savons tous, découle d’un accord électoral alors que seule l’Agence de Sécurité Nucléaire devrait avoir compétence en matière de fermeture.
Des dizaines de salariés d’EDF ou de sous-traitants ont pris contact avec moi, désamparés. 
Est-il bien raisonnable en cette période de crise
     • de supprimer 1000 emplois directs et de dégrader l’économie régionale,
     • d’indemniser à hauteur de plusieurs milliards d’euros les suisses et les allemands, qui sont partenaires dans la centrale,
     • d’éventuellement construire une centrale de substitution qui fonctionnera au gaz,
          o que nous achèterons en dollars,
          o qui vient pénaliser notre balance commerciale,
          o gaz brûlé qui rejettera dans l’atmosphère des centaines de tonne de CO², alors que la France est vertueuse en la matière, puisque nous fabriquons moitié moins de CO² que nos voisins allemands, grâce à notre parc nucléaire.
Aurait-on oublié les accords de Kyoto ? 
Savez-vous que pour remplacer une tonne d’uranium, il faut 2 millions de tonnes de pétrole ?
Savez-vous que le nucléaire est l’un des fleurons de l’industrie française, occupant des dizaines de milliers d’emplois et qu’il devient difficile d’en faire la promotion à l’étranger, alors que nous fermons nos propres centrales ?
On se pénalise tout seul. Nous avons l’électricité la moins chère d’Europe. C’est un atout pour nos entreprises et pour l’emploi.
Savez-vous qu’en cas de fermeture, il y aura nécessité de construire une grosse ligne à haute tension du nord au sud de l’Alsace pour équilibrer les réseaux ?
Et qu’il est fort à parier que les mêmes qui manifestent aujourd’hui contre la centrale manifesteront contre ces pylônes qui défigureront le paysage ?
Se défendre pour ne pas payer une deuxième fois l’addition après la suppression du projet du grand canal Rhin Rhône en 1997 par Mme VOYNET.

 

Nous ne nous laisserons pas faire et nous nous mobiliserons.

 

Oui, se regrouper en fusionnant le Conseil Général du Haut-Rhin, le Conseil Général du Bas-Rhin et le Conseil Régional d’Alsace pour créer une seule assemblée territoriale.

L’Alsace est la plus petite région de France avec 2 départements.
Avec nos amis bas-rhinois, nous partageons les même valeurs, le même droit local, le même dialecte, la même histoire.
N’est-il pas temps de se réunir pour être plus performants ?
Croyez-vous qu’il est encore raisonnable aujourd’hui d’avoir une direction technique et tout un service au Conseil Général du Haut-Rhin pour s’occuper des collèges du Haut-Rhin, d’avoir une direction technique et tout un service au Conseil Général du Bas-Rhin pour s’occuper des collèges du Bas-Rhin, d’avoir une direction technique et tout un service à la Région Alsace pour s’occuper des lycées et je peux vous multiplier les exemples pour les agences économiques et les organismes touristiques.
Ensemble, réunis, nous ne parlerons plus que d’une voie à Paris, nous pèserons plus par rapport à nos voisins suisses et allemands.
Vous l’aurez compris, je fais campagne pour que le 7 avril prochain, lors du référendum, les alsaciens et les alsaciennes se déplacent massivement aux urnes pour approuver cette fusion. 
Je peux comprendre que cette réorganisation ne soit pas forcément facile.
Là où il y a 3 présidents aujourd’hui, il n’y en aura plus qu’un et là où il y a 3 directeurs généraux des services, il n’y en aura plus qu’un. Mais il faut savoir surmonter ses propres égos pour défendre l’intérêt général.
Prenons exemple sur les Länder allemands et voyez les résultats qu’ils obtiennent. C’est une chance unique pour l’Alsace.
C’est ce que nous venons de faire localement depuis le 1er janvier de cette année en fusionnant la Communauté de Communes du Pays de Thann avec la Communauté de Communes de Cernay et Environs.
C’est le fruit d’une volonté affichée et d’un travail conséquent depuis près de 2 ans maintenant.
Et je tiens ici à rendre hommage à Jean-Pierre BAEUMLER et à tous les maires et élus des 17 communes pour le travail réalisé.

 

Nous regroupons nos moyens techniques et nos compétences humaines pour mieux servir nos populations, pour peser plus lourd face aux structures comme la M2A et pour maîtriser la fiscalité.

Cette fiscalité, nous la contrôlons à Cernay et nous n’avons pas eu besoin de faire appel à l’emprunt pour boucler le budget 2012.

Je tiens à remercier l’ensemble des collaborateurs, pour leur engagement et la qualité du travail exécuté et remercier également mes adjointes et l’ensemble du conseil municipal pour leur implication dans les affaires de la ville, rappelant que les taux d’imposition n’ont pas subi de hausse depuis 7 ans maintenant et qu’ils devraient en être de même pour 2013, sous réserve du vote du budget.

Le budget à venir prévoit de maintenir le niveau d'investissement à plus de 4 millions d'euros, qui sera, je le rappelle, source de travail pour les entreprises, et créateur d'emplois.

Nos efforts porteront principalement :

- sur le programme de rénovation des voiries,
- sur la poursuite du programme de réhabilitation du Bel Air dans le cadre de l’ANRU,
- sur les travaux au droit de nos écoles, et notamment l’extension de l’école maternelle Les géraniums.
- sur la réhabilitation de l’église St Etienne, dont les travaux devraient débuter en 2013
- sur la construction d’une nouvelle chaufferie urbaine, fonctionnant au bois et à la biomasse, qui permettra de diminuer la facture des abonnés d’au moins 25%.

Nous devrions également pouvoir démarrer la construction d’un nouveau pont sur la Thur, au fond de la ZAC les Rives de la Thur, pour desservir le pôle ENR en cours d’achèvement.

Ce pôle ENR, tourné vers les nouvelles énergies, formera du personnel dans ces nouveaux métiers, permettra d’informer et de conseiller le grand public, autorisera des expositions de matériels.

Bref, pourra devenir un moteur de croissance.

Cette croissance, Cernay la construit année après année.

En 2012, ce sont 11 maisons individuelles qui se sont construites sur notre ban communal et 204 appartements en habitat collectif qui sont en cours de réalisation.

Notre cité a enregistré durant l’année écoulée 139 naissances et 44 mariages et malheureusement constaté 109 décès.

L’enseignement n’est pas en reste dans cette croissance puisque
- les écoles maternelles ont totalisé 421 élèves,
- les écoles primaires 639 élèves, soit un total de 1060 élèves

auxquels il faut ajouter les 602 élèves du collège, les 510 élèves du Lycée du Bâtiment et des Travaux Publics, et les 644 adultes en formation au CFA.

Soit un total de 2816 petits et grands qui apprennent à Cernay.

Mais la bataille principale, et nous sommes tous d’accord sur ce point, c’est l’emploi.

Notre office municipal pour l’emploi gère un fichier regroupant les demandeurs d’emploi qui ont sollicité les services de la ville.

Cet office s’appuie sur un réseau important de partenaires, que sont :
- les entreprises cernéennes,
- les entreprises d’insertion ou associations intermédiaires,
- les partenaires institutionnels

Nous faisons de l’aide au recrutement pour les entreprises et de l’aide au reclassement pour les personnes licenciées, en partenariat avec les entreprises qui heureusement encore sont en phase d’expansion, comme DuPont de Nemours ou Endress Hauser.

Depuis la création du CAP Maintenance des Bâtiments Communaux, nous avons permis à 4 jeunes d’entrer en apprentissage.

Nous avons introduit la clause d’insertion sociale dans les marchés publics, avec un seuil à 10%. 46 personnes ont été ou sont employées par la Ville dans le cadre des contrats aidés. 85 jeunes ont pu bénéficier d’un emploi été 2012.

Et bien entendu, nous amplifierons ces efforts durant l’année 2013.

En cette période, la solidarité reste au cœur de nos préoccupations pour accompagner les plus fragiles.

Je n’oublierai pas bien sur nos associations qui sont au nombre de 94, regroupant 8324 membres, que ce soit dans le domaine de la culture, du sport et du social et qui bénéficieront en 2013 de 953 000.-€ de subvention.

Il s’agit là d’un effort soutenu et je tiens à rendre un hommage à tous les bénévoles qui, à longueur d’année, œuvrent à leur bon fonctionnement.

L’année qui s’ouvre sera l’année du rassemblement et nécessitera intelligence et courage.

La liberté n’existe que là où l’intelligence et le courage parviennent à mordre sur la fatalité.

Je voudrais maintenant vous remercier toutes et tous pour le travail accompli et pour celui qui reste à faire.

Merci aux adjoints et aux conseillers municipaux, merci à vous, élus, associations, sapeurs-pompiers, forces de l'ordre, représentants des administrations, enseignants, industriels, artisans, commerçants, service de santé, personnel communal et intercommunal, partenaires financiers de la Ville.

Merci à la Région, au Département et à l'Etat, pour votre contribution à la vie de la Cité et à la réalisation de ses projets.

Vous le savez, je suis d’une nature optimiste et l’optimisme est une forme de courage qui donne confiance aux êtres et mène aux succès, que je vous souhaite nombreux pour cette nouvelle année, en mon nom, celui de mon épouse et au nom du conseil municipal.

Bonne année à toutes et à tous.

QUE VIVE CERNAY, QUE VIVE NOTRE NOUVELLE COMMUNAUTE DE COMMUNES DE THANN CERNAY, QUE VIVE L'ALSACE et QUE VIVE LA FRANCE !

 

 

Seule la version prononcée fait foi. 

Repost 0
Published by Michel SORDI
commenter cet article