Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

 f1000018-edited.jpg

Michel SORDI
60 ans, marié, 5 enfants

Rechercher

Articles Récents

21 septembre 2013 6 21 /09 /septembre /2013 10:00

« Je veux réagir à l’éditorial de L’Alsace du 19 septembre 2013 sur le cumul des mandats qui évoque ma situation. S’appuyant sur un classement de L’Express, L’Alsace me place comme un des  ‟cumulardsʺ alsaciens. Or, L’Express n’a pas noté que je ne suis plus Président d’intercommunalité.

De façon générale, la loi de 2000 sur le cumul des mandats me paraît équilibrée. Elle permet à un parlementaire de cumuler sa fonction avec, au maximum, un mandat dans une assemblée locale. Pourquoi l’équilibre trouvé par le Gouvernement Jospin en 2000 doit-il être remis en cause par François Hollande en 2013 ? Il me semble que cette mesure participe à la mode actuelle consistant à donner une image dégradée de nos élus en stigmatisant l’absentéisme ou le cumul d’indemnités.

La seule fois où j’ai dû m’absenter plusieurs mois de l’hémicycle, c’est pour des raisons de santé. Autrement, j’ai toujours été présent tant à Paris qu’à Cernay, et ce, parfois au détriment de ma vie de famille. L’engagement politique nécessite des sacrifices utiles pour notre démocratie. Le non-cumul, tel qu’il est défendu aujourd’hui, n’amènera que des élus cloisonnés. Comment rédiger et amender la loi sans être en prise avec le quotidien de nos administrés, de nos entreprises, de nos écoles ou de nos associations ? J’ajoute sur la question financière que tout en cumulant mes deux mandats, la loi plafonne mes indemnités.

Pour être clair, outre mon mandat de Député et de Maire, je préside le conseil de surveillance du Centre Hospitalier de Cernay (obligation légale pour tous les maires dont la ville possède un établissement hospitalier) et où il n’y a pas d’indemnité ;  je préside la Société d’Economie Mixte Espace Rhénan qui regroupe les villes d’Altkirch, Bitschwiller les Thann, Cernay, Masevaux, Vieux-Thann, Thann, Wittelsheim … pour conduire nos projets d’aménagement et où il n’y a pas d’indemnité.

Je suis également conseiller politique de l’UMP, fonction où il n’y a pas d’indemnités. En réalité et d’un point de vue strictement financier, le non cumul des mandats coûtera plus cher à la société puisqu’ il n’y aura plus d’écrêtement.  

Je suis néanmoins conscient que l’agenda d’un élu n’est pas extensible. C’est pourquoi, dans le cadre de la fusion des communautés de communes de Thann et Cernay, j’ai laissé la présidence à mon collègue Jean-Pierre Bauemler privilégiant l’intérêt du territoire à l’aspect politicien. C’était le bon sens »

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel SORDI
commenter cet article

commentaires

florence 22/09/2013 19:08


c'est bien Michel de preciser tout cela!!l'amalgame est tellement facile!!!


tu es quelqu'und'integre et de droit !tes administrés ont bien de la chance d'avoir un homme qui sait rester à l'écoute de tous! t'inquiète pas on te connait