Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

 f1000018-edited.jpg

Michel SORDI
60 ans, marié, 5 enfants

Rechercher

Articles Récents

7 mai 2014 3 07 /05 /mai /2014 16:13

Le député Michel SORDI a sollicité M. François BROTTES, Président de la Commission des Affaires Economiques à l’Assemblée Nationale et Président de la Commission d’Enquête sur le Coût du Nucléaire, afin qu’un déplacement soit organisé en Alsace pour évoquer, sur le terrain, le dossier de la centrale nucléaire de Fessenheim en réalisant notamment la visite du site.

 

Ce déplacement a eu lieu lundi 5 mai. Les membres de la commission se sont rendus tout d’abord à STRASBOURG pour rencontrer M. Philippe RICHERT, Président de la région Alsace, qui a fait part de son inquiétude quant au choc économique que constituerait la fermeture de la centrale. Les élus ont ensuite échangé avec M. Stéphane BOUILLON, Préfet de Région, pour évoquer avec lui de quelle manière l’Etat pourrait compenser la perte d’emplois en cas de fermeture.

 

La délégation conduite par M. BROTTES s’est rendue ensuite à COLMAR pour rencontrer des membres de la Commission Locale d’Information et de Surveillance (CLIS) de Fessenheim présidée par M. Michel HABIG. Le Député a mis en avant le travail remarquable de la CLIS qui est un lieu d’échanges et d’informations privilégié, elle est ouverte à la presse des 3 pays (France, Allemagne et Suisse) et des élus allemands y siègent régulièrement. Les services du Conseil Général du Haut-Rhin ont présenté une étude sur les besoins énergétiques de notre région. Il ressort de cette étude que nous ne pouvons pas nous passer d’un important site de production d’électricité dans la plaine d’Alsace sous peine de ne pas pouvoir garantir la qualité et la quantité d’électricité dont nos industries et les ménages ont besoin.

 

Enfin la délégation est allée en mairie de Fessenheim pour rencontrer les élus de la commune et de l’intercommunalité qui défendent le maintien du site, tout comme Michel SORDI. Puis les parlementaires se sont rendus à la centrale. Le directeur du site, M. Thierry ROSSO, et son équipe, ont présenté une synthèse des travaux réalisés sur le site suite aux visites décennales et aux travaux post Fukushima. L’ensemble de ces travaux a été souligné dans le rapport annuel de l’ASN en 2013 qui classe Fessenheim parmi les sites les plus « sûrs » de France. Les députés ont enchainé avec la visite de la centrale pour constater de visu les travaux évoqués, puis ils ont enchainé avec un entretien avec l’Intersyndicale.

 

Les Députés Michel SORDI et Eric STRAUMANN, tout comme le personnel de la centrale, ont demandé la prolongation de l’activité pour dix ans de plus sur le site conformément à l’autorisation délivrée par l’ASN et contrairement à la volonté affichée par le chef de l’Etat de fermer la centrale fin 2016, et ce afin de laisser suffisamment de temps pour préparer sereinement la transition énergétique.

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel SORDI
commenter cet article

commentaires

HLM 10/05/2014 11:33


C'est un véritable dilemne que le nucléaire, on ne peut pas encore se passer de cette énergie mais les dangers qu'il représente ne peuvent pas être ignorés.