Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

 f1000018-edited.jpg

Michel SORDI
60 ans, marié, 5 enfants

Rechercher

Articles Récents

17 novembre 2011 4 17 /11 /novembre /2011 11:52

J’ai pris connaissance de l’accord politique conclu entre le Parti Socialiste et Europe Ecologie – Les Verts pour sortir du nucléaire.Une nouvelle fois l’addition risque d’être salée pour nos compatriotes et plus particulièrement pour les alsaciens si cet accord devait être mis en œuvre.

 

Cette histoire me rappelle l’accord de Lionel JOSPIN avec les Verts en 1997 lorsqu’ils ont supprimé le projet de grand canal reliant le Rhin au Rhône. Je rappelle que tous les terrains avaient été acquis, l’étude était terminée et le financement réalisé au travers de la CNR. Au total ce sont des dizaines de millions d’euros qui ont été jetés par la fenêtre.

 

La raison de ce gâchis est une manœuvre politicienne qui visait à faire élire Madame VOYNET, alors Ministre de l’Environnement, dans son canton dans le Doubs, où le projet de liaison était critiqué. Le projet fut abandonné mais le succès électoral escompté ne fut pas au rendez-vous pour Madame VOYNET.

 

Cette liaison aurait pourtant permis de basculer sur le canal les transports des marchandises lourdes qui encombrent nos réseaux routiers (une péniche égale 50 camions), de créer des plateformes économiques le long de l’axe, de développer du tourisme fluvial, de créer des réserves d’eau pour l’irrigation, etc. Quel gâchis pour l’économie alsacienne !

 

Aujourd’hui, sous couvert d’un accord qui en réalité masque leurs nombreux désaccords, la gauche et les verts veulent fermer la Centrale Nucléaire de FESSENHEIM qui est située dans ma circonscription.

 

Pour l’avoir visité régulièrement en tant que membre de la CLIS, je peux assurer que la centrale d’aujourd’hui n’a plus rien à voir avec celle de 1977 quant au niveau des équipements qui ont été régulièrement renouvelés pour améliorer la technicité de l’installation et sa sureté.

 

Actuellement, dans le cadre des visites décennales, ce sont près de 2400 personnes qui travaillent sur le site et des millions d’euros investis.

 

Grâce au nucléaire la France produit aujourd’hui l’énergie la moins chère d’Europe ce qui est bon pour notre pouvoir d’achat et un avantage concurrentiel pour nos entreprises. Le nucléaire nous permet également d’être exemplaires en Europe sur l’émission des gaz à effet de serre. Imaginez, un retour massif aux usines à charbon serait désastreux pour la couche d’ozone et la qualité de l’air.

 

Par ailleurs nous braderions notre indépendance énergétique mais également un des fleurons de l’industrie française qui emploie aujourd’hui des centaines de milliers de salariés tous secteurs confondus.

 

Aussi je dénonce l’irresponsabilité et la démagogie du Parti socialiste et des Verts qui ont troqué la fermeture de 24 réacteurs nucléaires contre 15 sièges à l’Assemblée Nationale.

 

C’est une honte !  

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Jeter, c’est dommage ! 18/11/2011 11:12


Jeter, c’est dommage !
Michel, vous parlez de gâchis et quels gâchis en effet,


Quand je pense aux centaines de millions d'euros investis par EDF* auprès de la Région Alsace depuis une bonne dizaine d'année dans un gouffre financier de sécurisation sans fond qui consiste
d'une part à maintenir cout que cout une centrale à la technologie dépassée, (par ex : un béton qui fissure en période de grosse chaleur, au vu des dérèglements climatiques, c'est plutôt
inquiétant…) construite qui plus est sur une zone sismique avérée....  d'autre part à financer des opérations de comm pour un pseudo changement vers le renouvelable où l'essentiel des moyens
financiers régionaux investis sont  en réalité consacrés au discrédit de la filière des énergies renouvelables.
Cela dit, je vous rassure tout de suite votre Copine Lepage n'a pas plus de crédibilité en matière d'écologie que Voynet n'en a eu en matière économique.
Mais surtout gâchis politico-fiscal en effet, pour les citoyens qui font les frais de ces choix politiques de gestion de carrière, en consacrant une part toujours plus importante de leur budget à
se loger au chaud, tout en ayant de moins en moins accès au service de santé publique pour cause d'anti résorption du déficit public abyssal dont le nucléaire est bien une toujours plus puissante
locomotive.
La Région UMP d’Alsace a maintenu ce risque nucléaire sans l’accord des citoyens en attendant de devenir Région leader du traitement de ses déchets.


Jeter, c’est dommage !